Vous êtes ici :

Coopération OMS-Cameroun : Sollicitations des partenaires au développement pour l’appui de l’OMS dans ses actions à l’Extrême-Nord du Cameroun (04/04/2017)

Le mardi 04 Avril 2017, S.E. ADOUM GARGOUM, le Ministre délégué auprès du Ministre des Relations Extérieures chargé de la Coopération avec le monde Islamique, a accordé, une audience au Dr Jean-Baptiste ROUNGOU, Représentant de l’OMS au Cameroun.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme l’a rappelé son Représentant au Cameroun, est une institution spécialisée de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour la santé publique créée en 1948 et présent dans notre pays depuis 1962.
Le Dr Jean-Baptiste ROUNGOU a d’abords tenu à relever et à saluer la sollicitude des autorités camerounaises à l’endroit de l’organisation qu’il représente. Et il a par ailleurs, profité de la circonstance, pour adresser ses remerciements au Gouvernement pour son appui constant.

A titre de rappel, L’OMS intervient dans plusieurs domaines d’action dans notre pays. Et au regard des nombreux défis qui l’interpelle en ce moment, elle sollicite avec acuité et par le biais du Ministère des Relations Extérieures, l’appui des partenaires au développement, pour le renforcement de ses actions dans le septentrion.

Parmi les besoins les plus urgents à prendre en compte, dans la partie Nord de notre pays, on peut citer:

- Le renforcement des actions visant à contrer la mortalité maternelle, qui passe, par la consolidation des initiatives de sensibilisation et de formation organisé à l’endroit des populations ; et par l’acquisition des ambulances et la mise en place des banques de sang dans plusieurs formations sanitaires.

- L’amélioration de la prise en charge des blessés des attaques terroristes, qui peut se traduire par l’intensification des campagnes de sensibilisation menées en faveur des populations pour les préparer à mieux faire face auxdits attaques; et par le relèvement des plateaux techniques des hôpitaux régionaux (l’OMS a déjà commencé à renforcer l’hôpital régional de Garoua en le dotant d’un bloc opératoire performant) ;

- La reconstruction des formations sanitaires détruites (l’OMS a déjà entamé une vaste opération de rénovation des formations sanitaires détruites par les attaques terroristes. Estimés à plus d’une quarantaine, l’opération en cours a déjà permis de rénover une dizaine.)
- Un meilleur encadrement des déplacés internes (Il ya de nombreux déplacés internes dans le logone et chari et la réfection du centre de santé de Kousseri est une priorité.)
- Et La mise à niveau du système de santé dans le septentrion par la dotation de toutes les formations sanitaire en équipements sanitaires de bases.

S.E. ADOUM GARGOUM, a marqué son appréciation pour les actions déterminantes de l’OMS en faveur du Cameroun, et a par ailleurs, rappelé que l’accent devrait être mis sur le renforcement du dispositif d’adduction d’eau potable par la création des nouveaux forages en direction des populations et des formations sanitaires.
Enfin, il a prescrit que l’état des besoins détaillés lui soit transmis afin de solliciter dans les meilleurs délais, l’appui de tous les partenaires au développement.