Vous êtes ici :

Cameroun-USA : les questions sécuritaires et économiques au menu des échanges entre le ministre des relations extérieures et la secrétaire adjointe du Département d’Etat américain chargée des affaires de l’Afrique centrale (17/03/2017)

Le Vendredi 16 mars 2017, le Ministre des Relations Extérieures, S.E. MBELLA MBELLA a reçu en audience, Mme Stephanie S. SULLIVAN, Secrétaire Adjointe du Département d'Etat Américain chargé des Affaires de l'Afrique Centrale dans son bureau. Elle était accompagnée de l'Ambassadeur américain au Cameroun, M. Michael S. HOZA.

Le Ministre a tout d'abord félicité son hôte pour sa brillante nomination et a exprimé sa satisfaction pour l’opportunité qui l’a été offerte de la recevoir dans son cabinet à quelques minutes de son départ à Rome où le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA commencera une visite d’Etat lundi 20 mars 2017. Il a également félicité l'Ambassadeur américain, Son Excellence Michael S. HOZA pour son dévouement et sa collaboration efficace avec les institutions nationales.

L’entretien aura permis au Ministre de :
- Faire part de l'appréciation et de la gratitude du Gouvernement camerounais aux États-Unis d'Amérique pour son aide constante à la lutte contre Boko Haram et le terrorisme dans son ensemble ;
- Apprécier également les efforts du Gouvernement américain pour l'assistance humanitaire accordée d'une part aux réfugiés nigérians fuyant les attaques terroristes de Boko Haram dans la partie nord du Nigeria et d'autre part aux réfugiés centrafricains fuyant l'instabilité politique actuelle dans la République centrafricaine. Il exprimé sa satisfaction quant à la signature de l'accord tripartite entre le Cameroun, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le Nigéria, et il espère que la même procédure s’appliquera avec la République Centrafricaine dans les jours à venir ;
- Exprimer sa satisfaction pour l’accord sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique l'accord (AGOA) et d’exprimer l'engagement du Président Paul BIYA à collaborer avec le Président TRUMP pour le renforcement de la coopération bilatérale entre les Etats-Unis et la République du Cameroun ;
- Rassurer la délégation américaine que le Chef de l’Etat a mis en place un mécanisme de dialogue piloté par le Premier Ministre Chef du gouvernement, au sujet des troubles sociaux dans les régions du Nord et du Sud Ouest du Cameroun.

De son côté, la Secrétaire Adjointe d'État a remercié le Ministre pour l'accueil chaleureux qui lui a été réservé, et a révélé que ce n'était pas sa première visite au Cameroun. Elle a commencé sa carrière diplomatique au Cameroun entre 1986-88, où elle a passé 18 mois à Yaoundé et 03 mois à Douala.
Elle a fait savoir que les Etats-Unis ont été très impressionnés par la performance du personnel militaire camerounais dans les séances d’entrainement en préparation à la lutte contre le terrorisme.
Elle a également félicité le Cameroun pour son hospitalité, car le pays accueille plus de 60 000 réfugiés du Nigeria et plus de 300 000 réfugiés de la République centrafricaine. Elle a salué le Gouvernement du Cameroun pour avoir initié l'accord tripartite et a renchéri en souhaitant effectivement que cette procédure s’applique avec la République Centrafricaine pour un suivi collectif des réfugiés.
En ce qui concerne la crise sociale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, elle a exprimé sa satisfaction pour la création d'une commission du bilinguisme et du multiculturalisme. Elle a aussi salué les efforts du Gouvernement pour avoir créer un mécanisme de dialogue avec les personnes concernées.

Madame Stephanie S. SULLIVAN a rassuré le Ministre de l'engagement continu des Etats-Unis en ce qui concerne la loi sur l'AGOA. Elle a exprimé une attitude positive au sujet de sa continuité sous la présidence du Président Donald TRUMP. Elle a noté que l'AGOA continuera à examiner les accords commerciaux et économiques avec le Cameroun.

Elle a ajouté que pour ce qui est des liens économiques avec nos pays, il existe de sérieux défis en ce qui concerne le climat des affaires en termes de ressources humaines et de renforcement des capacités. Le Gouvernement américain aimerait encourager le secteur privé, même s’il ne sera pas en mesure d’aider toutes les entreprises.

Enfin, le Ministre a souligné la nécessité de mettre en place une Académie maritime le long du Golfe de Guinée afin de lutter contre la piraterie. En réponse, Madame la Secrétaire d'État a réitéré l'engagement du Gouvernement des États-Unis à renforcer la collaboration sur les questions liées à la sécurité maritime.