Vous êtes ici :

Audience accordée par S.E. Le Ministre des Relations Extérieures a S.E. RAN GIDOR, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l’Etat d’Israël au Cameroun (09/03/2017)

Le jeudi 09 mars 2017, le Ministre des Relations Extérieures a reçu en audience et à sa demande, S.E. RAN GIDOR, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l’Etat d’Israël au Cameroun.
L’Ambassadeur a fait savoir que l’objet de sa démarche, était d’une part d’évoquer avec le Ministre quelques actions de coopération en cours ou qu’il a entreprises depuis son arrivée dans notre pays ; et, d’autre part, de proposer la création d’une plate-forme entre la République du Cameroun et Israël destinée à élaborer un Plan d’Action Triennal.
S’agissant du premier point, l’Ambassadeur RAN GIDOR a énuméré quelques actions de coopération réalisées ou en cours de réalisation dans notre pays. Ces actions entre autres sont :
- l’établissement d’un partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de l’Université de Yaoundé I dans le domaine des technologies.
- la finalisation en cours d’un projet de partenariat avec le MINDUH et la MIPROMALO pour la construction de logements sociaux de moindre coût en se servant de matériaux locaux ;
- L’organisation d’un séminaire sur l'innovation et l'entrepreneuriat en partenariat avec l'UNICEF et le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat. L’objectif dudit séminaire qui a eu lieu du 28 Novembre 2016 au 1er Décembre 2016 à la Chambre de Commerce, de l’Industrie, des Mines et de l’Artisanat de Yaoundé, était de former, sur la base de l'expérience israélienne, cent jeunes camerounais sur la manière de développer des solutions de haute technologie et innovantes afin de relever les défis quotidiens et de développer des entreprises ou des start-up à partir de leur propre initiative ;
- La constitution d’une base de données et la sécurisation de la nationalité camerounaise en collaboration avec le Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC) et le Bureau Central de Recensement de la Population (BUCREP) ;
- L’ouverture prochaine d’un programme de formation sur le Moyen-Orient à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) ;
- La promotion des NTIC en collaboration avec l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Télécommunication ;
- La sécurisation du fichier électoral en collaboration avec Elections Cameroon.
Abordant le deuxième point de sa demande d’audience, S.E. RAN GIDOR a relevé que les accords de coopération qui régissent la coopération entre nos deux pays et qui ont été signés en 1962 et en 1963 sont désormais obsolètes et méritent d’être réactualisés. Ces accords dont les trois premiers ont été signés le 24 octobre 1962, sont relatifs à :
- la coopération commerciale ;
- la coopération économique et technique ;
- la coopération culturelle ;
- la formation de la jeunesse pionnière (protocole signé le 14 février 1963) ;
- et au transport aérien (protocole signé le 09 août 1963).
Pour cela, il a proposé la création d’une plate-forme entre notre pays et l’Etat hébreu qui aurait pour principale mission d’élaborer conjointement un plan d’action triennal./-